Collectivités locales
L'hémicycle du Sénat L'hémicycle du Sénat DR

Le Sénat salue la prise de conscience de l’Etat sur la situation des centres-villes mais veut plus

Alors que le Gouvernement vient hier de dévoiler son plan national « Action cœur de ville », le Sénat n’entend pas relâcher la pression pour la prise de mesures d’urgence en faveur des centres-villes et des centres-bourgs. Si le groupe de travail piloté par la délégation aux collectivités territoriales et la délégation aux entreprises se félicite de la prise de conscience par l’État d’un enjeu crucial pour l’avenir de nombreux territoires, il juge néanmoins le plan en « en demi-teinte ». Les sénateurs estiment que « le plan ne permet pas de faire face à l’urgence pour les commerces de centre-ville » et ne comporte pas « de mesures structurelles fortes sur la fiscalité, sur la régulation des surfaces commerciales et, plus généralement, sur l’indispensable rééquilibrage des coûts d’implantation et du fonctionnement entre centres-villes, d’un côté, et périphéries et géants du e-commerce, de l’autre. » Les sénateurs appellent le Gouvernement à travailler main dans la main afin de faire évoluer celui-ci.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • André Vallini : les élus doivent s'approprier la réforme territoriale
    André Vallini : les élus doivent s'approprier la réforme territoriale Fusion des régions, suppression de l’échelon départemental… Le chantier très sensible de la réforme territoriale, porté par le chef de l’État, entend transformer pour plusieurs décennies l’architecture territoriale de la République. En jeu, la baisse des dépenses publiques et une meilleure prise en compte des besoins des citoyens. Au coeur de cette réforme, André Vallini, secrétaire d’Etat à la réforme territoriale, nous a consacré un entretien exclusif.
    Lire la suite