Collectivités locales

Facturation électronique : la plateforme chrorus Pro est un succès

A l’occasion du colloque « Facturation électronique, vecteur de performance publique » qui s’est tenu à Bercy le 22 novembre 2017, l’Agence pour l’Informatique Financière de l’Etat (AIFE) a annoncé que 9 millions de factures ont été traitées par Chorus Pro depuis le 1ER janvier 2017. La plateforme relie aujourd’hui 150 000 entités publiques - collectivités locales, établissements publics, services de l’État - et plus de 80 000 fournisseurs dont 80% sont des PME. « Le démarrage de Chorus Pro constitue un réel succès dont il faut féliciter l’ensemble des parties prenantes et notamment les entreprises et leurs représentants qui ont accompagné la mise en place de ce dispositif. Tout ceci permet aux Entreprises de Taille Intermédiaire d’aborder la perspective de leur démarrage au 1er janvier 2018 avec confiance et sérénité.» a indiqué Régine Diyani, directrice de l’AIFE. L’obligation de facturation électronique qui s’applique depuis le 1er janvier a été mise en place par l’ordonnance du 26 juin 2014. Toutes les entreprises, sans exception, peuvent, dès ce jour si elles le souhaitent, envoyer leurs factures dématérialisées aux entités publiques, sans attendre que l’obligation les concerne. En cible, en 2020, ce seront près de 100 millions de factures qui devraient être traitées par le portail Chorus Pro chaque année, en provenance d’un million de fournisseurs.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Stéphane Beaudet président de l’Association des maires d’Île-de-France
    Stéphane Beaudet président de l’Association des maires d’Île-de-France À quelques jours de la vingtième édition du salon des maires d’Île-de- France, qui se tiendra à Paris les 12,13 et 14 avril, Stéphane Beaudet, président de l’Association des maires d’Île-de-France (AMIF), revient en détail sur les particularités des communes franciliennes, leurs attentes et les défi s qu’elles devront relever dans un proche avenir.   Vous êtes à la tête de l’Association des maires d’Île-de-France depuis un an et demi, quels chantiers avez-vous mis en oeuvre ? L’AMIF était l’un des interlocuteurs privilégiés…