Collectivités locales
Geroges Meric Geroges Meric DR

Haute-Garonne : un plan départemental pour valoriser l'occitan

Le président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, Georges Méric, accompagné de Bernard Bagnéris, Conseiller départemental en charge de la promotion de l'occitan, ont présenté le 26 octobre dernier le schéma départemental de valorisation de l'occitan. Très attaché à la valorisation des racines occitanes, Georges Méric a souhaité renforcer l'action du Département pour assurer la mise en valeur de cette langue. Selon une étude sociolinguistique réalisée par la Région Midi-Pyrénées en 2010, 75 % de la population sont intéressés par la préservation de l'occitan. Aussi, le schéma présenté vise à structurer la politique départementale sur ce sujet autour de trois axes : renforcer la transmission de la langue et de la culture occitanes, notamment en signant une convention avec l'Education Nationale ; permettre la reconnaissance de l'occitan dans l'espace public, avec notamment le développement d'une signalisation bilingue ; et assurer la valorisation de la culture que la langue véhicule en soutenant les associations et en mettant en oeuvre des actions départementales.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Entretien avec Stéphane Pintre Président du Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales
    Entretien avec Stéphane Pintre Président du Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales Interlocuteurs naturels des élus sur le terrain, véritables gestionnaires locaux, les directeurs généraux des services (DGS) ont vu leur rôle et leurs missions évoluer au fil du temps. Le Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales (SNDGCT), entend se positionner comme un véritable expert des questions territoriales. Stéphane Pintre, son président, nous livre son analyse sur la réforme territoriale. Qui sont les directeurs généraux des collectivités territoriales ? Stéphane Pintre : Depuis 1991, dans les collectivités locales de plus…