Collectivités locales
La Cour des comptes La Cour des comptes DR

Gestion des déchets en Ile-de-France : des objectifs non remplis (Cour des comptes)

La Cour des comptes publie son rapport annuel dans lequel on trouve une partie consacrée au traitement des déchets ménagers en Ile-de-France. Avec 5,52 millions de tonnes de déchets ménagers et assimilés collectés en 2013, l’Île-de-France (12 millions d’habitants), produit en effet 15 % des déchets ménagers en France. En 2013, 1,5 Md€ ont été prélevés, d'ailleurs, par les collectivités de la région pour financer leur collecte et leur traitement. La Cour des comptes rappelle tout d'abord que depuis 2008, les lignes directrices de la politique de gestion des déchets définies par l’Union européenne fixent deux priorités, reprises en droit français. D’une part, la hiérarchie de leurs modes de traitement doit conduire à privilégier, dans l’ordre, la prévention de leur production, la préparation en vue de leur réemploi, leur recyclage, les autres modes de valorisation, notamment énergétique, et en dernier ressort, de façon la plus faible possible, l’élimination par enfouissement. La Cour des comptes établit ainsi que l'Ile-de-France demeure loin de ces objectifs avec un recours encore principalement à l’incinération (62 %) et à la mise en décharge des déchets (9 %).

Pour consulter la suite du rapport.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Stéphane Beaudet président de l’Association des maires d’Île-de-France
    Stéphane Beaudet président de l’Association des maires d’Île-de-France À quelques jours de la vingtième édition du salon des maires d’Île-de- France, qui se tiendra à Paris les 12,13 et 14 avril, Stéphane Beaudet, président de l’Association des maires d’Île-de-France (AMIF), revient en détail sur les particularités des communes franciliennes, leurs attentes et les défi s qu’elles devront relever dans un proche avenir.   Vous êtes à la tête de l’Association des maires d’Île-de-France depuis un an et demi, quels chantiers avez-vous mis en oeuvre ? L’AMIF était l’un des interlocuteurs privilégiés…