Collectivités locales
Le département souhaite, avec cette opération, réduire son train de vie. Le département souhaite, avec cette opération, réduire son train de vie. DR

Le département du Rhône réduit son parc automobile

Afin de rationaliser son budget, le département du Rhône a décidé, en 2016, de se séparer d'une partie des véhicules de son parc automobile, en interne et en externe. Sur les 465 véhicules (tous véhicules y compris poids lourds, dont 228 voitures particulières) que composait alors le parc automobile départemental, 67 véhicules, soit près de 15 % (et 17 matériels de voirie) de ce parc automobile départemental ont été proposés à la vente. Fin 2015, les véhicules légers que le Département souhaitait vendre ont été prioritairement proposés en interne et, à cette occasion, 18 véhicules ont été vendus pour une somme totale de 21 954 €. Concernant les ventes en externe publiées postérieurement sur le site d’enchère publique AGORASTORE, 54 items ont été vendus, dont 37 véhicules et 17 matériels de voirie, permettant au Département de récolter près de 70 000 €.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Jean Haëntjens : « les collectivités locales ne sont pas une variable d'ajustement »
    Jean Haëntjens : « les collectivités locales ne sont pas une variable d'ajustement » Pour Jean Haëntjens, économiste et urbaniste, l’idée d’un retour des villes sur le devant de la scène est incontestablement dans l’air du temps. Elles détiennent, selon lui, les réponses aux défis, crises et mutations de notre temps. Consultant en stratégies urbaines (Urbatopie), il a auparavant dirigé une agence d’urbanisme et piloté de grands projets urbains. Il est l’auteur de plusieurs livres sur les stratégies territoriales dont Les Villes au secours de l’État (FYP, 2014), La Ville frugale (FYP, 2012), Urbatopies…
    Lire la suite