Collectivités locales
1637 communes vont devoir établir un plan de prévention du bruit DR

1637 communes vont devoir établir un plan de prévention du bruit

Le Gouvernement a publié samedi 29 avril un arrêté établissant la liste des agglomérations de plus de 100 000 habitants et des communes qui en sont membres qui, conformément à l’article 572-2 du Code de l’environnement, sont tenues d’établir une carte de bruit et un plan de prévention du bruit dans l'environnement. 1 637 communes sont ainsi concernées par cette obligation appartenant ou non aux 45 agglomérations listées dans l'arrêté : Angers, Arras, Aubergenville, Beauchamp, Bordeaux, Brest, Brunoy, Caen, Cannes, Cergy, Clermont-Ferrand, Courcouronnes, Dijon, Dunkerque, Grenoble, Hénin-Beaumont, Le Havre, Le Mans, Le Pecq, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Montmorency, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Orléans, Orsay, Paris, Perpignan, Reims, Rennes, Roissy-en-France, Rouen, Sainte-Geneviève-des-Bois, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulon, Toulouse, Tours, Torcy, Trappes, Versailles.

Pour consulter l'arrêté.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Entretien avec Michel Laugier Président de la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines
    Entretien avec Michel Laugier Président de la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines   La réforme territoriale veut faire des intercommunalités la nouvelle ossature du territoire. Une évidence pour Saint-Quentin-en-Yvelines, constituée en communauté d’agglomération depuis 2004 et deuxième pôle économique de l’Ouest parisien. Son président, Michel Laugier, entend renforcer l’attractivité de ce territoire qui compte parmi ses atouts une situation géographique enviable, un tissu d’entreprises dynamiques, des réseaux de communication et des équipements intercommunaux de grande envergure. Que pensez-vous de la montée en puissance des intercommunalités voulue par la réforme territoriale ? Michle…