Collectivités locales
Philippe Grosvalet Philippe Grosvalet DR

Philippe Grosvalet : « Oui les territoires savent mieux l'organisation la plus pertinente pour eux »

Le président du département de Loire-Atlantique, Philippe Grosvalet, a réagi aux propos tenus par le président le République lors la Conférence Nationale des Territoires, notamment sur sa volonté de laisser aux collectivités la liberté de leur évolution sur la base d'accords. « Le Président de la République acte la position que je lui ai exprimée il y a deux semaines : il n’y aura donc pas de suppression de Conseils départementaux sans l’accord des acteurs locaux », analyse Philippe Grosvalet. Il ajoute : « oui les territoires savent mieux l’organisation qui est la plus pertinente pour eux. Il ne doit plus désormais exister une seule forme d’organisation pour la République, celle qui voudrait dupliquer sur tout le pays, un modèle unique. »

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • 3 questions à Maurice Bonté, président de l'association des maires de la Martinique
    3 questions à Maurice Bonté, président de l'association des maires de la Martinique Dans votre intervention au congrès des Maires, vous avez estimé que la Martinique faisait face à de grands enjeux sanitaires, notamment le Chikungunya et les algues sargasses. Que peut faire une collectivité locale face à l'épidémie du Chikungunya ? Maurice Bonté : En partenariat avec l'ARS (Agence Régionale de Santé), nous avons mobilisé la population pour la surveillance de leurs domiciles notamment par une journée de mobilisation générale et nous avons embauché plusieurs jeunes pour faire le tour des propriétaires et dénicher les…