Collectivités locales
L'usage de bougies parfurmées peut s'avérer toxique L'usage de bougies parfurmées peut s'avérer toxique DR

Qualité de l'air : l'ademe publie deux nouvelles études

L’Ademe publie deux études sur les enjeux environnementaux, sanitaires et réglementaires. La première traite de l’exposition aux polluants des bougies parfumées et encens dans les environnements intérieurs. L'Ademe révèle ainsi que certains usages des produits parfumants peuvent conduire à des dépassements de valeurs sanitaires pour certains polluants (benzène, formaldéhyde...), préjudiciables aux personnes présentes (risques d’irritations des voies respiratoires...) et que des effets sanitaires à long terme (augmentation du risque de cancer) sont possibles pour les utilisateurs intensifs. La seconde étude propose un benchmark international des politiques publiques pour améliorer la qualité de l’air intérieur. Elle met en lumière des initiatives intéressantes pour inspirer ou renforcer les actions françaises.

Pour en savoir plus sur l'impact des bougies parfurmantes et le benchmark.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Thomas Rougier, la Banque Postale : « Maintenir le niveau d'investissement va être difficile pour les collectivités »
    Thomas Rougier, la Banque Postale : « Maintenir le niveau d'investissement va être difficile pour les collectivités » 3 questions à Thomas Rougier, directeur des études de la Banque Postale Dans la note de conjoncture sur les finances locales de la Banque Postale, vous avez analysé de près les budgets des collectivités locales. Quels constats en tirez-vous ? Thomas Rougier : Le premier constat est celui de la baisse de l'épargne brute et ce pour la troisième année consécutive. Cette année, cette baisse se monte à 8% sur l'ensemble des communes. Cela comprend les intercommunalités qui étaient en phase de…