Collectivités locales
Alexandre Vincendet, maire de Rillieux-la-Pape Alexandre Vincendet, maire de Rillieux-la-Pape DR

Une SemOp concessive pour un centre aquatique à Rillieux-la-Pape

La ville de Rillieux-la-Pape (69) et Opalia s’associent au sein d’une société d’économie mixte (Semop) pour la construction, la gestion et l’exploitation du nouveau centre aquatique de la ville. La ville de Rillieux-la-Pape a en effet attribué un marché de délégation de service public concessive à Opalia en mars 2017 pour une durée de 25 ans et un montant de 61,2 millions d’euros. Pour rappel, les SemOp sont créées dans un but précis et pour une durée définie. Elles offrent un nouveau mode de gestion partagé entre une collectivité locale et un opérateur privé préalablement sélectionné au cours d’un appel d’offres. La collectivité est impliquée dans chaque décision de la Semop et décide à voix égale avec l’opérateur des actions à mettre en œuvre. Ici, la Semop du Loup Pendu est détenue à 51 % par Opalia et à 49 % par la ville de Rillieux-la-Pape. C’est la première fois qu’une Semop est créée en France pour la construction et l’exploitation d’un centre aquatique. L’ouverture du nouvel équipement est prévue pour le 4e trimestre 2019.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • André Vallini : les élus doivent s'approprier la réforme territoriale
    André Vallini : les élus doivent s'approprier la réforme territoriale Fusion des régions, suppression de l’échelon départemental… Le chantier très sensible de la réforme territoriale, porté par le chef de l’État, entend transformer pour plusieurs décennies l’architecture territoriale de la République. En jeu, la baisse des dépenses publiques et une meilleure prise en compte des besoins des citoyens. Au coeur de cette réforme, André Vallini, secrétaire d’Etat à la réforme territoriale, nous a consacré un entretien exclusif.
    Lire la suite