Collectivités locales
Philippe Richert, président de régions de France Philippe Richert, président de régions de France DR

Le dialogue entre l'Etat et les régions est rompu

Lors de son intervention en ouverture du congrès de Régions de France, le Premier ministre a confirmé que la part de TVA qui sera attribuée aux Régions à compter du 1er janvier 2018 sera amputée de 450 M€ en rupture totale avec les engagements de l’Etat et la volonté du législateur (voté en loi de finances initiale 2017). « Cette décision est une marque de défiance vis à vis des régions », assène Régions de France. L’association estime qu’il n’est plus possible de participer aux « simili » concertations engagées par l’Etat. Les Régions se disent néanmoins prêtes à renouer ce dialogue dès lors que le président de la République et le Premier ministre feront des propositions concrètes pour sortir de l’impasse.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

Pas d'événement