Collectivités locales
30 M€ supplémentaires sont débloqués 30 M€ supplémentaires sont débloqués DR

Le plan Juncker s’étend aux pays et territoires d’outre-mer

La Banque européenne d'investissement (BEI) et l'Agence Française de Développement (AFD) ont franchi une nouvelle étape dans l'accélération du financement de projets de développement dans les Pays et Territoires d'Outre-Mer. Le vice-président de la BEI, Ambroise Fayolle, a signé avec le directeur de l'AFD en Nouvelle-Calédonie, Philippe Renault, une extension de l'accord de partage de risque existant aux Pays et Territoires d'Outre-mer. Cet accord s'inscrit dans le cadre du plan d'investissement pour l'Europe, appelé plus communément « Plan Juncker », mis en oeuvre par la BEI, et dont l'objectif est la relance de l'investissement dans les pays de l'Union européenne. Le concours de la BEI permet à l'AFD de prendre une part de risque plus élevée dans le financement de projets essentiels au développement économique et à la compétitivité des territoires ultrapériphériques comme à la vie quotidienne de ses habitants. Le montant total des financements sous ce programme augmentera de 30 millions d'euros pour s'élever à 180 millions d'euros.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Entretien avec Régine Diyani Directrice de l'AIFE
    Entretien avec Régine Diyani Directrice de l'AIFE   L’ordonnance du 26 juin 2014 relative au développement de la facturation électronique stipule que les collectivités locales et les établissements publics devront être prêts à recevoir, dès le 1er janvier 2017, les factures que leurs fournisseurs devront désormais transmettre par voie électronique. Pour Régine Diyani, directrice de l’Agence pour l’Informatique Financière de l’État (AIFE), les enjeux d’un tel système sont économiques, organisationnels et environnementaux. Quel est le rôle de l’Agence pour l’Informatique Financière de l’État (AIFE) ? L’AIFE est…