Collectivités locales
Les communes adoptent une attitude positive face à la dématérialisation DR

Les communes adoptent une attitude positive face à la dématérialisation

L'éditeur de solutions de gestion, de dématérialisation et d’e-administration, JVS-Mairistem, vient de publier son quatrième baromètre sur la dématérialisation au sein des communes. Il en ressort ainsi que nombre d'entre elles expriment toujours des craintes et des difficultés face à la dématérialisation. La majorité des communes adoptent toutefois une « positive attitude » indique JVS. Les difficultés qu’elles rencontrent, n’entravent pas leur souhait de relever des défis majeurs : améliorer le cadre de vie des habitants est le premier enjeu pour 40 % des communes et 23 % désirent développer la dématérialisation en mettant en place les outils nécessaires. De même, 21 % des communes ressentent le besoin de réaliser des économies budgétaires, mais aussi de se moderniser grâce aux outils et logiciels informatiques. Le baromètre souligne, enfin, la percée des chargés de mission numérique, ainsi que l'essor du cloud au sein des mairies.

Retrouvez les résultats complets du baromètre à l'adresse suivante  www.jvs-mairistem.fr/bardemat2017

 

Les priorités des communes

 

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • « L’équipement numérique des territoires ruraux n’entre pas dans une démarche de rentabilité »
    « L’équipement numérique des territoires ruraux n’entre pas dans une démarche de rentabilité » Accéder au très haut-débit de n’importe quel point du territoire et disposer d’une bonne couverture mobile sont des services auxquels tous les Français sont en droit d’aspirer. L’Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel (Avicca) en a fait son combat quotidien. Entretien avec Patrick Chaize président de l’Avicca   Quel regard portez-vous sur le numérique en France ? C’est un regard optimiste que je porte sur la situation numérique de la France. Tout le monde s’accorde…