Collectivités locales
Les personnes ayant un sentiment de délaissement attendent des pouvoirs publics un développement de l'emploi et des services sur leur territoire plutôt que des aides à la mobilité. Les personnes ayant un sentiment de délaissement attendent des pouvoirs publics un développement de l'emploi et des services sur leur territoire plutôt que des aides à la mobilité. DR

Près d'un Français sur trois estime vivre dans un territoire délaissé par les pouvoirs publics

Selon l'enquête du Crédoc sur les conditions de vie et aspirations des Français, près de trois personnes sur dix partagent un sentiment de délaissement terri­torial : 20 % ont « plutôt » le sentiment de vivre dans un territoire délaissé des pouvoirs publics, 8 % en sont convaincus. C'est notamment le cas des habitants des communes isolées ou situées dans des pôles de petite taille. Contrairement à ce qu'on aurait pu penser, les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville ne se sentent pas plus délaissés que la moyenne : ils ont conscience de vivre dans un territoire bénéficiant de l'action renforcée des pouvoirs publics.

Pour en savoir plus.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Stéphane Beaudet président de l’Association des maires d’Île-de-France
    Stéphane Beaudet président de l’Association des maires d’Île-de-France À quelques jours de la vingtième édition du salon des maires d’Île-de- France, qui se tiendra à Paris les 12,13 et 14 avril, Stéphane Beaudet, président de l’Association des maires d’Île-de-France (AMIF), revient en détail sur les particularités des communes franciliennes, leurs attentes et les défi s qu’elles devront relever dans un proche avenir.   Vous êtes à la tête de l’Association des maires d’Île-de-France depuis un an et demi, quels chantiers avez-vous mis en oeuvre ? L’AMIF était l’un des interlocuteurs privilégiés…