Collectivités locales

Congrès de villes de France : le plan Action cœur de ville au centre des débats

Villes de France organisait son congrès annuel les 14 et 15 juin à Cognac (Charente). Si la réforme de la fiscalité locale, la modernisation de l’action publique territoriale ou encore la politique de la ville ont occupé une grande partie des débats, la revitalisation des territoires et le plan « Action cœur de ville » initié mi-décembre 2017 par le gouvernement ont largement été abordés. « Nous avons co-construit ce plan, nous allons le faire vivre ensemble et le faire réussir ensemble » a déclaré Caroline Cayeux, présidente de Villes de France. Présent pour l’occasion, le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, a réaffirmé que ce plan visait avant tout les villes moyennes et rappelé les règles principales de ce dispositif qui doit bénéficier à 222 d’entre elles. « Les villes moyennes sont une chance pour la France. Ce sont des pôles de centralité indispensables, en synergie avec les territoires ruraux qui les entourent » a déclaré le ministre encourageant les synergies avec les départements et les régions et à agir dans « une totale complémentarité avec l’action de l’Etat ». Et de citer le Grand Est qui a initié son propre programme d’aide à la revitalisation des cœurs de villes dans lequel 13 villes de plus ont été retenues par rapport au plan gouvernemental. Le ministre a par ailleurs réitéré sa volonté de ne pas créer une structure administrative supplémentaire pour gérer ce plan. C’est Rollon Mouchel-Blaisot, ancien directeur général de l’Association des maires de France (AMF), aujourd’hui préfet, qui sera le coordonnateur national du système. Enfin, Jacques Mézard a rappelé, à l’intention des villes ne disposant pas des compétences nécessaires, la mise à disposition par la Caisse des dépôts et l’Agence nationale de l'habitat (ANAH) de 150 millions d’euros d’aides à l’ingénierie. « Notre association prend un nouvel élan avec le plan Cœur de ville » a déclaré Caroline Cayeux dans son discours de clôture, saluant les interventions du ministre Jacques Mézard et celle du secrétaire d’Etat en charge de la Fonction publique Olivier Dussopt, également présent le premier jour du congrès. « Cela a marqué un moment important de reconnaissance de notre action et notre engagement au service de nos habitants. Cela nous donne envie de continuer à percer dans le débat public et d’être un interlocuteur concret, pragmatique mais aussi exigeant vis à vis des programmes du gouvernement » a poursuivi la présidente de Villes de france.

Jeudi 14 juin en début de soirée était organisée la cérémonie de remise du Grand Prix Nouvelle-Aquitaine 2018, un concours organisé par la Revue des collectivités locales avec le soutien de Villes de France et en partenariat avec l'Agence France Locale, EDF collectivités et Proople. Sept villes et intercommunalités de Nouvelle-Aquitaine ont été distinguées. Découvrez le palmarès sur www.grandprix-collectiviteslocales.fr

 

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Stéphane Beaudet président de l’Association des maires d’Île-de-France
    Stéphane Beaudet président de l’Association des maires d’Île-de-France À quelques jours de la vingtième édition du salon des maires d’Île-de- France, qui se tiendra à Paris les 12,13 et 14 avril, Stéphane Beaudet, président de l’Association des maires d’Île-de-France (AMIF), revient en détail sur les particularités des communes franciliennes, leurs attentes et les défi s qu’elles devront relever dans un proche avenir.   Vous êtes à la tête de l’Association des maires d’Île-de-France depuis un an et demi, quels chantiers avez-vous mis en oeuvre ? L’AMIF était l’un des interlocuteurs privilégiés…