Collectivités locales
Catherine Morin Dessailly Catherine Morin Dessailly DR

Catherine Morin-Dessailly (sénatrice) sur les rythmes scolaires : « des inquiétudes et interrogations dominent encore »

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication, à l’initiative de sa présidente Catherine Morin-Desailly, a mis en place un groupe de travail - composé de quatre sénateurs - chargé d’examiner l’impact du retour à une semaine de quatre jours et demi sur les apprentissages et la vie des élèves, mais également de dresser le bilan financier de la réforme pour les communes, les difficultés auxquelles elles restent confrontées ainsi que l’appréciation portée par les familles. Les conclusions ont été présentées en commission. Pour Catherine Morin-Dessailly, « malgré les souplesses qui ont été apportées, des inquiétudes et interrogations dominent encore ». Elle précise : « Nous ne rejetons pas l’intégralité de la réforme. Mais une nouvelle modification de l’organisation du temps scolaire ne doit pas être décidée sans débat préalable et doit s’accompagner d’une réflexion en profondeur sur l’année scolaire dans son ensemble. » La sénatrice a, enfin, souligné le rôle important des collectivités territoriales : « les communes ont fait de très gros efforts pour mettre en œuvre la réforme ; on ne peut aujourd’hui tout remettre en cause d’un coup. Confier une plus grande liberté aux communes pour s’adapter aux réalités de terrain est une nécessité mais le projet du nouveau Gouvernement ne doit pas aboutir à une nouvelle désorganisation pour les élus ni constituer une manière détournée de diminuer la participation financière de l’Etat ».

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Stéphane Beaudet président de l’Association des maires d’Île-de-France
    Stéphane Beaudet président de l’Association des maires d’Île-de-France À quelques jours de la vingtième édition du salon des maires d’Île-de- France, qui se tiendra à Paris les 12,13 et 14 avril, Stéphane Beaudet, président de l’Association des maires d’Île-de-France (AMIF), revient en détail sur les particularités des communes franciliennes, leurs attentes et les défi s qu’elles devront relever dans un proche avenir.   Vous êtes à la tête de l’Association des maires d’Île-de-France depuis un an et demi, quels chantiers avez-vous mis en oeuvre ? L’AMIF était l’un des interlocuteurs privilégiés…