Collectivités locales
La chaudiere bois de Gennevilliers La chaudiere bois de Gennevilliers DR

Le réseau de chaleur de Gennevilliers accroît sa part d'énergies renouvelables

Le réseau de chaleur de Gennevilliers (92) évolue. Lancé dans les années 1970, il était constitué de sept chaudières à gaz dont 5 mixtes et d’une cogénération permettant de produire 95 000 Mégawatheures par an. En 2013, la ville de Gennevilliers et ENGIE Réseaux font le choix d’un projet durable et renouvelable avec la volonté d’intégrer une énergie renouvelable dans le réseau : la biomasse. Dès 2016, les travaux de verdissement du réseau ont démarré dans le quartier Chandon-Brénu-Sévines. Ce projet de construction a permis d’accueillir 2 chaudières biomasse de 8,5 MW chacune ainsi qu’un stockage biomasse de 2 400 m3. Après une année de construction, la chaufferie biomasse est désormais dans sa phase de mise en service industrielle afin d’alimenter le réseau de chaleur à plus de 60 % de bois et trouve donc ses sources majoritairement dans l'énergie renouvelable. Le montant du projet s'est élevé à 28 M€.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Jean Haëntjens : « les collectivités locales ne sont pas une variable d'ajustement »
    Jean Haëntjens : « les collectivités locales ne sont pas une variable d'ajustement » Pour Jean Haëntjens, économiste et urbaniste, l’idée d’un retour des villes sur le devant de la scène est incontestablement dans l’air du temps. Elles détiennent, selon lui, les réponses aux défis, crises et mutations de notre temps. Consultant en stratégies urbaines (Urbatopie), il a auparavant dirigé une agence d’urbanisme et piloté de grands projets urbains. Il est l’auteur de plusieurs livres sur les stratégies territoriales dont Les Villes au secours de l’État (FYP, 2014), La Ville frugale (FYP, 2012), Urbatopies…
    Lire la suite