Collectivités locales
La chaudiere bois de Gennevilliers La chaudiere bois de Gennevilliers DR

Le réseau de chaleur de Gennevilliers accroît sa part d'énergies renouvelables

Le réseau de chaleur de Gennevilliers (92) évolue. Lancé dans les années 1970, il était constitué de sept chaudières à gaz dont 5 mixtes et d’une cogénération permettant de produire 95 000 Mégawatheures par an. En 2013, la ville de Gennevilliers et ENGIE Réseaux font le choix d’un projet durable et renouvelable avec la volonté d’intégrer une énergie renouvelable dans le réseau : la biomasse. Dès 2016, les travaux de verdissement du réseau ont démarré dans le quartier Chandon-Brénu-Sévines. Ce projet de construction a permis d’accueillir 2 chaudières biomasse de 8,5 MW chacune ainsi qu’un stockage biomasse de 2 400 m3. Après une année de construction, la chaufferie biomasse est désormais dans sa phase de mise en service industrielle afin d’alimenter le réseau de chaleur à plus de 60 % de bois et trouve donc ses sources majoritairement dans l'énergie renouvelable. Le montant du projet s'est élevé à 28 M€.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Entretien avec Olivier Dussopt, député de l’Ardèche, maire d’Annonay et président de l’APVF
    Entretien avec Olivier Dussopt, député de l’Ardèche, maire d’Annonay et président de l’APVF A l'occasion des assises de l'APVF les 26 et 27 mai à La Grande Motte Olivier Dussopt expose les préoccupations majeures des élus des petites villes de France. Quelle est la situation financière des petites villes ? Les collectivités territoriales se trouvent confrontées à une baisse des dotations dont l’ampleur et le rythme sont inédits. Or, cette baisse des dotations se conjugue avec une hausse des charges imposées aux collectivités : la généralisation des rythmes scolaires, la revalorisation des catégories C…