Collectivités locales
Marylise Lebranchu a également dressé un bilan de la politique d’ouverture des données publiques menée par le Gouvernement depuis deux ans. Marylise Lebranchu a également dressé un bilan de la politique d’ouverture des données publiques menée par le Gouvernement depuis deux ans. DR

L'Etat crée la fonction d’administrateur général des données

Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation, de la Réforme de l’Etat et de la Fonction publique a annoncé, en Conseil des ministres la création d’une fonction d’administrateur général des données (chief data officer). Autorisé à connaître les données détenues par l’administration de l’État et ses opérateurs, cet administrateur aura plusieurs missions. Tout d'abord celle d'organiser une meilleure circulation des données dans l’économie comme au sein de l’administration dans le respect de la vie privée et des différents secrets légaux. Puis, celle de veiller à la production ou à l’acquisition de données essentielles et de lancer des expérimentations pour éclairer la décision publique. Enfin, il devra diffuser des outils, des méthodes et une culture de la donnée au sein des administrations et au service de leurs objectifs respectifs. La France est le premier Etat européen à se doter de cette fonction, que de nombreuses entreprises et collectivités locales, notamment aux Etats-Unis, ont déjà expérimentée. Marylise Lebranchu a également dressé un bilan de la politique d’ouverture des données publiques menée par le Gouvernement depuis deux ans. Le portail data.gouv.fr, lancé en décembre dernier, est le premier site au monde à proposer aux usagers d’enrichir et d’améliorer les données disponibles, et également d’en déposer de nouvelles. La ministre a appelé à accélérer encore le mouvement engagé et à élaborer une pratique interministérielle d’utilisation des données car « les données publiques sont autant de ressources pour trouver des économies intelligentes, améliorer l’efficacité des politiques publiques et développer de meilleurs services pour nos concitoyens ».

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter