Collectivités locales

La présence d’un café, un moteur de la vie économique des communes

Heineken France révèle, à l’occasion du salon des Maires, les résultats d’un sondage Ifop réalisé auprès d’un panel de 400 maires de communes rurales et de 1 500 Français sur le thème « les maires, les CHR et la revitalisation économique des territoires » du 28 au 31 octobre 2014.

Le constat est sans appel : alors qu’1 élu interrogé sur 4 a connu la fermeture du dernier café de sa commune confirmant la crise du secteur, la présence d’un café dans une commune rurale reste aux yeux des deux populations interrogées un facteur décisif de dynamisation économique des territoires. Il constitue également un facteur d’attractivité vers ces communes, un élément auquel les maires sont particulièrement sensibles, puisqu’ils sont 49% à avoir mené des actions pour favoriser l’installation ou le maintien d’un café. Les élus sont également ouverts à l’action d’autres acteurs pour redynamiser les CHR (cafés, hôtels, restaurants), puisque 70% des maires interrogés estiment que les grandes entreprises de boissons ont un rôle à jouer.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Entretien avec François Pupponi Président de l’Anru
    Entretien avec François Pupponi Président de l’Anru Depuis sa création en 2004, l’agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) met en oeuvre des projets de renouvellement urbain afin de transformer les conditions de vie de millions d’habitants. Le nouveau président de l’Agence, François Pupponi, compte agir à une autre échelle et entend, notamment, s’impliquer dans les questions d’emploi, de logement mais aussi d’attractivité des quartiers. Vous avez été nommé président de l’Anru par décret du président de la République en date du 5 novembre 2014. Quelles sont…