Collectivités locales

• Les denrées alimentaires

– 1,5 à 2 tonnes de denrées alimentaires traitées chaque jour.
– 80 % de produits frais (dont filets de poisson).
– 20 % de produits divers.
– 2 repas alternatifs (sans viande) par cycle de 20 repas.
– Proscription des OGM.

 

• Les coûts - la tarification

– Afin d’être au plus près des revenus des familles, selon le quotient familial, 10 tranches ont été mises en place.
– Le tarif le moins élevé a été abaissé de 1,78 € à 1,67 €.
– Le tarif le plus élevé a été abaissé audessous de 5 € (4,97 €).
– Le prix de revient du repas pour la mairie est aujourd’hui de 8,76 € (8,95 € au niveau national). La Ville prend en charge en moyenne 65 % du coût de revient (maximum : 81 % pour les plus faibles revenus - minimum : 41 % pour les revenus les plus élevés).

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • « L’open data peut apporter plus de transparence dans l’action publique »
    « L’open data peut apporter plus de transparence dans l’action publique » Par méconnaissance ou par crainte, peu de collectivités à ce jour acceptent de libérer leurs données. Pour les aider à franchir ce cap, l’association OpenData France préconise la mise en oeuvre de dispositifs d’accompagnement en faveur des collectivités locales. Retour en détail, avec Bertrand Serp, président d’OpenData France et vice-président de Toulouse Métropole, sur les enjeux de cette démarche salutaire pour l’avenir de nos politiques publiques.
    Lire la suite