Collectivités locales

• Les denrées alimentaires

– 1,5 à 2 tonnes de denrées alimentaires traitées chaque jour.
– 80 % de produits frais (dont filets de poisson).
– 20 % de produits divers.
– 2 repas alternatifs (sans viande) par cycle de 20 repas.
– Proscription des OGM.

 

• Les coûts - la tarification

– Afin d’être au plus près des revenus des familles, selon le quotient familial, 10 tranches ont été mises en place.
– Le tarif le moins élevé a été abaissé de 1,78 € à 1,67 €.
– Le tarif le plus élevé a été abaissé audessous de 5 € (4,97 €).
– Le prix de revient du repas pour la mairie est aujourd’hui de 8,76 € (8,95 € au niveau national). La Ville prend en charge en moyenne 65 % du coût de revient (maximum : 81 % pour les plus faibles revenus - minimum : 41 % pour les revenus les plus élevés).

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Entretien avec Bruno Lechevin, président de l’ADEME
    Entretien avec Bruno Lechevin, président de l’ADEME Quel est le rôle de l’ADEME auprès des collectivités locales ? L’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) est l’opérateur de l’Etat pour les problématiques environnementales et désormais l’établissement public au service de la transition énergétique depuis l’adoption de la loi de transition énergétique pour la croissance verte l’été dernier. L’agence est le partenaire naturel des collectivités locales pour la mise en œuvre des politiques d’environnement et d’énergie. Nous les accompagnons, nous les stimulons et favorisons la…