Collectivités locales
Selon un sondage exclusif IFOP* effectué pour le compte d'Agir pour l'Environnement, 86% des personnes interrogées se déclarent favorables à l'adoption d'une loi imposant l'obligation de servir au moins 20% d'aliments issus de l'agriculture biologique et locaux dans les restaurants collectifs d'ici 2022. Selon un sondage exclusif IFOP* effectué pour le compte d'Agir pour l'Environnement, 86% des personnes interrogées se déclarent favorables à l'adoption d'une loi imposant l'obligation de servir au moins 20% d'aliments issus de l'agriculture biologique et locaux dans les restaurants collectifs d'ici 2022. DR

Une campagne pour plus de bio dans les cantines

Agir pour l'Environnement, la FCPE, la FNAB et la Ligue de l'enseignement lancent une nouvelle campagne visant à favoriser les menus bio en restauration collective scolaire. Elle s'intitule « Des cantines bio, j'en veux ! » Pour sensibiliser les différents acteurs, les partenaires mettent en ligne un site www.macantine.bio permettant aux citoyens d'interpeller les élus locaux et gestionnaires de plus de 50 000 établissements scolaires français. « Assurer l'égal accès des enfants à une nourriture saine et de haute qualité gustative et nutritionnelle devrait être une priorité pour les élus locaux », affirme Mathias Chaplain, coordinateur des campagnes d'Agir pour l'Environnement. « C'est une question de justice sociale et de santé », selon Liliana Moyano, présidente de la FCPE. D'après les partenaires de cette campagne, sur les 11 millions de repas servis chaque jour en restauration collective, moins de 3% des aliments sont issus d'une agriculture biologique.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • « Nous militons pour que la commune réinvente son modèle »
    « Nous militons pour que la commune réinvente son modèle » Elle est secrétaire générale de l’association des maires d’Île-de-France (Amif). Il en est le premier vice-président. Sylvine Thomassin et Jacques JP Martin, respectivement maire de Bondy (93) et maire de Nogent-sur- Marne (94), livrent leurs réflexions sur la construction de la métropole du Grand Paris, la ruralité, le logement, l’implication des élus franciliens dans la candidature de Paris aux JO 2024 ou encore l’absence des questions communales dans les débats de l’élection présidentielle. Entretien.    Dans quelques semaines aura lieu…