Collectivités locales
Pour l'AMF, le financement des digues revient à l'Etat Pour l'AMF, le financement des digues revient à l'Etat DR

L’État doit assumer la responsabilité de la protection contre le risque inondation, selon l'AMF

Alors que de nombreux territoires subissent à nouveau d’importantes inondations, les élus du Comité directeur de l’AMF, réaffirment que la compétence gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gemapi) entrée en vigueur au 1er janvier 2018 soulève toujours de nombreuses questions en matière d’organisation, de responsabilité et de charges financières. « Les caractéristiques des inondations et en particulier leur fréquence, démontrent que des ajustements à la compétence GEMAPI ne suffiront pas à eux seuls à permettre une réponse à la hauteur des enjeux », explique l’AMF. Pour l’association d’élus, le financement des digues et la responsabilité qui en découle doivent demeurer à la charge de l’État « qui devrait mettre en œuvre des moyens financiers appropriés pour accompagner les territoires, au rebours des ponctions opérées par l’État sur les budgets d’intervention des Agences de l’eau. » Aussi, l’AMF renouvelle ses demandes pour que l’État assume, en première ligne, la responsabilité de la protection générale contre le risque inondation.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Entretien avec Frédéric Baverez Directeur exécutif Groupe pour la France chez Keolis
    Entretien avec Frédéric Baverez Directeur exécutif Groupe pour la France chez Keolis   Le transport public évolue au même rythme que les habitudes de déplacement des voyageurs. Proposer des solutions de mobilité sur mesure, adaptées aux problématiques de chaque territoire, le tout dans un contexte de baisse des ressources, constitue un défi majeur pour les opérateurs du transport public.   Selon une étude de l’Union internationale des transports publics (UITP) la fréquentation des transports publics en France a connu une hausse de 29 % en 10 ans, entre 2002 et 2012. Est-ce…