Collectivités locales
Pour l'AMF, le financement des digues revient à l'Etat Pour l'AMF, le financement des digues revient à l'Etat DR

L’État doit assumer la responsabilité de la protection contre le risque inondation, selon l'AMF

Alors que de nombreux territoires subissent à nouveau d’importantes inondations, les élus du Comité directeur de l’AMF, réaffirment que la compétence gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gemapi) entrée en vigueur au 1er janvier 2018 soulève toujours de nombreuses questions en matière d’organisation, de responsabilité et de charges financières. « Les caractéristiques des inondations et en particulier leur fréquence, démontrent que des ajustements à la compétence GEMAPI ne suffiront pas à eux seuls à permettre une réponse à la hauteur des enjeux », explique l’AMF. Pour l’association d’élus, le financement des digues et la responsabilité qui en découle doivent demeurer à la charge de l’État « qui devrait mettre en œuvre des moyens financiers appropriés pour accompagner les territoires, au rebours des ponctions opérées par l’État sur les budgets d’intervention des Agences de l’eau. » Aussi, l’AMF renouvelle ses demandes pour que l’État assume, en première ligne, la responsabilité de la protection générale contre le risque inondation.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Philippe Sajhau : « Nous aidons les villes à être plus intelligentes »
    Philippe Sajhau : « Nous aidons les villes à être plus intelligentes » Croissance de l’urbanisation et des populations, pressions économique et budgétaire, gestion durable de l’eau et de l’énergie, optimisation des systèmes de transport : les villes sont aujourd’hui confrontées à de nombreux défis… Pour Philippe Sajhau, vice-président Smarter Cities au sein d’IBM France, l’analyse de données offre de nouvelles perspectives pour la création de villes plus intelligentes. 
    Lire la suite