Collectivités locales

Dépenses départementales d’action sociale en 2016 : des résultats en trompe l’œil

L'Odas vient de publier les résultats de son enquête annuelle sur les dépenses départementales en matière d'action sociale. Ainsi, il ressort en 2016 que celles-ci se sont établies à 36,8 Md€ pour 2016, soit une hausse limitée à 1,9 % par rapport à 2015. Dans le détail, la dépense nette d’insertion s’élève à 10,17 milliards d’euros, soit 330 millions d’euros supplémentaires par rapport à 2015 (+ 3,4 %). Si le nombre de bénéficiaire du RSA a baissé (- 72 870 allocataires), cette progression s'explique par par l’accroissement du montant moyen de l’allocation qui a été revalorisé à deux reprises (0,1 % en avril et de 2 % en septembre). En matière de soutien aux personnes handicapées, la dépense nette s’élève à 7,32 milliards d’euros, soit une augmentation de 190 millions d’euros (+ 2,7 %). Pour ce qui concerne les personnes âgées dépendantes, la dépense nette a atteint 6,89 milliards d’euros, soit 120 millions d’euros supplémentaires par rapport à 2015. Enfin, la dépense d’aide sociale à l’enfance n’augmente que de 40 millions d’euros pour atteindre 7,27 milliards d’euros (+ 0,6 %).

Pour visualiser l'infographie.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Entretien avec Régine Diyani Directrice de l'AIFE
    Entretien avec Régine Diyani Directrice de l'AIFE   L’ordonnance du 26 juin 2014 relative au développement de la facturation électronique stipule que les collectivités locales et les établissements publics devront être prêts à recevoir, dès le 1er janvier 2017, les factures que leurs fournisseurs devront désormais transmettre par voie électronique. Pour Régine Diyani, directrice de l’Agence pour l’Informatique Financière de l’État (AIFE), les enjeux d’un tel système sont économiques, organisationnels et environnementaux. Quel est le rôle de l’Agence pour l’Informatique Financière de l’État (AIFE) ? L’AIFE est…