Collectivités locales

2017 une année sportive capitale pour le territoire marseillais

Avec 420 manifestions labellisées, Marseille et le territoire ont vibré, une année durant, au rythme du sport. De modestes évènements associatifs ont pu ainsi être valorisés aux côtés de grands rendez-vous nationaux et internationaux. La pratique du sport pour tous a été particulièrement encouragée notamment à travers des dispositifs comme "Ma première licence" pour les plus jeunes ou "Sports santé seniors" qui ont rencontré un grand succès. La mobilisation de tous les acteurs du sport s'est accompagnée des efforts déployés par la Ville en matière de modernisation de nos équipements sportifs à destination des 1 500 clubs et 220 000 pratiquants. Entre 2016 et 2018, plus de 50 millions d'euros de travaux ont été engagés pour retrouver des terrains de jeux à hauteur des ambitions d'un écosystème sportif qui compte 10 000 emplois publics et privés pour un chiffre d'affaires de 1,5 milliard d'euros. De la rénovation du stade Sevan (2,5 millions d'euros) aux travaux d'étanchéité du gymnase Antonin-Artaud (800 000 euros) à la réfection totale du bowl du Prado (installation d'éclairage et édification d'une tribune pour l'accueil du public), ce sont pas moins de 20 millions d'euros ont été consacrés aux équipements sportifs, pour la seule année 2017. L'année Capitale européenne du sport 2017 a impulsé une dynamique synonyme d'attractivité que le territoire entend bien capitaliser dès 2018 avec - pour la première fois en province - un match du tournoi des VI nations de rugby et le championnat du monde de voile, puis en 2023, pour des matchs de la Coupe du monde de rugby ou encore, en 2024, à l'occasion de l'accueil historique des épreuves olympiques de voile et de football.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Entretien avec Joël Baud-Grasset président de la Fédération nationale des CAUE
    Entretien avec Joël Baud-Grasset président de la Fédération nationale des CAUE Particuliers, élus, agents des services de l’État… nous sommes tous bénéficiaires directement ou indirectement des service de proximité du Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE), dont les compétences contribuent, chaque jour, à l’amélioration du cadre de vie. Son éventuelle remise en cause n’est plus qu’un mauvais souvenir. Mieux encore, les politiques et les spécialistes ne tarissent plus d’éloges à son égard. C’est non sans une certaine fi erté que Joël Baud-Grasset, récemment élu à la tête de la Fédération…