Collectivités locales
Elisabeth Borne Elisabeth Borne DR

Elisabeth Borne : « c’est une véritable révolution des mobilités que nous devons opérer »

Lors de l'ouverture des Assises de la mobilité, Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, a donné les grandes orientations de sa feuille de route, reposant sur deux axes : redonner aux mobilités traditionnelles un modèle soutenable et assurer le développement des nouvelles solutions de mobilité. Elle a aussi fixé six objectifs à ces assises : créer les conditions pour réduire durablement les émissions de gaz à effet de serre, tirer parti de toutes les ruptures que permet le numérique pour offrir des nouveaux services, offrir des mobilités pour tous et dans tous les territoires, organiser une offre de transport qui tire parti des forces de chaque mode, voyager en sécurité et, enfin, mieux financer les transports et optimiser la gouvernance. Par ailleurs, la ministre, qui a déclaré  qu'il fallait « opérer une véritable révolution des mobilités », se déplacera dans les territoires afin d'échanger avec l'ensemble des parties prenantes (usagers, entreprises, AOT, etc.) durant les trois prochains mois. A l'issue des ateliers menés, des recommandations seront émises et, au final, le Parlement décidera des infrastructures qu'il souhaite financer au cours des cinq prochaines années.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Entretien avec… Laurent Monesma, chef de service parc automobile de la mairie de Bordeaux
    Quelle est la taille de la flotte de la mairie de Bordeaux ? Quelle stratégie avez-vous adopté et pour quelles raisons ? Notre flotte comprend actuellement 867 véhicules, dont 76 engins de propreté, 46 poids lourds, 397 véhicules utilitaires, 219 véhicules légers et 128 deux-roues. Jusqu’à il y a cinq ans, nous fonctionnions essentiellement avec de l’achat. Depuis 5 ans, nous avons opéré un changement de stratégie en pratiquant essentiellement la location pour les véhicules légers. Nous avons passé trois…