Collectivités locales
Le groupe de travail évaluera la baisse de vitesse voulue par le Gouvernement sur certaines routes Le groupe de travail évaluera la baisse de vitesse voulue par le Gouvernement sur certaines routes DR

Installation du groupe de travail sur la sécurité routière

Philippe Bas, président de la commission des lois, et Hervé Maurey, président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat, ont installé, jeudi 8 février, le groupe de travail sur la sécurité routière, commun aux deux commissions. Décrivant la méthode et les objectifs retenus, les présidents Philippe Bas et Hervé Maurey ont déclaré : « Ce groupe de travail est chargé d’évaluer, sans a priori, l’utilité et l’efficacité pour la lutte contre l’insécurité routière de certaines mesures annoncées par le Gouvernement, à l’issue du comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018, parmi lesquelles la réduction de 90 km/h à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur certaines routes. » En complément des auditions qu’il organise pour entendre institutionnels, experts et associations, le groupe de travail - qui a déjà reçu de multiples remontées des acteurs du terrain - a décidé d’ouvrir un espace participatif dédié sur le site Internet du Sénat. Ses conclusions seront rendues à la fin du mois d’avril 2018.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • « L’open data peut apporter plus de transparence dans l’action publique »
    « L’open data peut apporter plus de transparence dans l’action publique » Par méconnaissance ou par crainte, peu de collectivités à ce jour acceptent de libérer leurs données. Pour les aider à franchir ce cap, l’association OpenData France préconise la mise en oeuvre de dispositifs d’accompagnement en faveur des collectivités locales. Retour en détail, avec Bertrand Serp, président d’OpenData France et vice-président de Toulouse Métropole, sur les enjeux de cette démarche salutaire pour l’avenir de nos politiques publiques.
    Lire la suite