Collectivités locales

Vanik Berberian : « Que la ruralité retrouve ses lettres de noblesse »

Présent au 99ème congrès des maires et des présidents d'intercommunalité de France, le président de l'Association des maires ruraux de France entend lancer des « États généreux de la ruralité » pour exiger des candidats à l'élection présidentielle un « intérêt nouveau » pour les territoires.  

Qu'attendez-vous de ce 99ème congrès des maires de France ?


« Une révolution culturelle. J'attends une prise de conscience du potentiel des territoires ruraux et de la volonté de rechercher l'équilibre des territoires. Ce n'est pas tout de souhaiter la complémentarité des territoires, il faut encore la mettre en place. Et ceci commence par des signes concrets comme la réforme de la DGF (dotation globale de fonctionnement, ndlr). Un habitant des campagnes ne vaut pas la moitié d'un habitant des villes »

 Quelles sont vos revendications ?

« Tout d'abord, l'AMRF demande la suppression de la troisième tranche de la baisse des dotations,  avec le secret espoir que si elle n'a pas lieu, un étalement soit mis en place. Mais, en amont,  il faudrait se poser la question des ressources et savoir comment on les alimente. Ensuite, nous demandons qu'une pause ait lieu dans la réorganisation territoriale que nous connaissons. Il ne faut plus toucher à rien. Les dernières lois ont été traumatisantes, elles ont été faites à l'emporte-pièce sans se soucier de la possibilité de les adapter ou non au terrain. Sur les transferts de compétences par exemple, nous ne pouvons pas revenir en arrière et dans trois, quatre ou cinq ans des problèmes vont se poser. La loi NOTRe, portant nouvelle organisation territoriale de la République, aurait dû permettre des expérimentations »

 En quoi consistent vos « États généreux de la ruralité » ?

« Dans les départements, les élus vont se réunir pour faire des cahiers des charges puis exiger de la part des candidats à l'élection présidentielle un intérêt nouveau pour la ruralité. Il faut que les candidats s'engagent pour les territoires ruraux ».   
 

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter