Collectivités locales

Lyon La ville valorise son savoir-faire dans l’organisation de festivals lumière

Chaque année au mois de décembre, la fête des lumières est l’événement incontournable de la ville. Cette fête populaire qui chaque année draine des millions de visiteurs dans la capitale rhônalpine n’en est pas moins une vitrine de l’excellence technique de la filière « Lumière ». Car pour la municipalité, cet événement organisé en interne est aussi un laboratoire pour tester à grande échelle des nouveautés en termes de multimédia, de développement durable et de coopération avec les acteurs locaux.

Un mode de financement innovant

La municipalité a agi en précurseur en mettant en place dès 1999 un mode de financement innovant pour un événement urbain d’une telle ampleur en fédérant un réseau de partenaires privés qui apportent leur contribution à l’événement sous forme de mécénat. Réunis au sein du Club des partenaires de la Fête des Lumières, ces mécènes financent aujourd’hui l’événement à hauteur d’un peu plus de 50 %. De grandes entreprises à l’instar de Mat Electrique-Sonepar et EDF, partenaires fondateurs, ERDF, Orange, Nexity, Recylum, BNP-Paribas, etc. mais aussi de plus petites entreprises de la région comme Micropole qui a réalisé le nouveau site internet de la Fête des Lumières, participent à la réussite de cet événement. Leur engagement se concrétise sous forme de don numéraire, d’un apport en compétences et en matériel ou encore par le financement d’une oeuvre intégrée à la programmation officielle. En contrepartie, la qualité artistique de la Fête des Lumières, sa popularité et sa notoriété internationale donnent aux mécènes l’opportunité de conduire des opérations de relations publiques prestigieuses auprès de leurs publics.

Partager son savoir-faire

La Fête des Lumières s’est imposée au cours des dernières années comme la référence des festivals lumière à travers le monde, tant par la diversité et la qualité artistique de sa programmation, que pour le pilotage d’un événement urbain d’une telle ampleur (gestion des flux de visiteurs, sécurité civile…). La ville de Lyon ainsi que ses partenaires institutionnels et privés capitalisent également sur la Fête des Lumières pour renforcer l’attractivité touristique et le rayonnement international de l’agglomération. Enfin, cette manifestation s’appuie sur un modèle de financement unique pour une collectivité, qui se traduit par la participation de mécènes à hauteur de 50 % du budget de l’événement. De façon plus large, Lyon a développé de véritables expertises dans l’organisation de grands événements sur l’espace public. De fait, la ville de Lyon est intervenue, ces dernières années à plusieurs reprises de façon gracieuse dans le cadre de coopérations internationales, avec notamment, les villes de Riga (Lettonie), Leipzig (Allemagne), Birmingham(Grande-Bretagne)…

« Compte tenu du rayonnement de la Fête des Lumières dans le monde et des sollicitations, nombreuses, dont nos services font l’objet, nous avons élaboré une solution juridique innovante leur permettant de facturer leurs prestations en termes d’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) dans l’organisation d’événements Lumière » explique Gérard Collomb, maire de Lyon. Cette capacité de la ville à commercialiser des prestations d’AMO dans la préparation et la réalisation de festivals lumière sera officiellement validée dans le cadre d’une délibération lors du prochain conseil municipal. La ville de Lyon pourra ainsi créer de la valeur et générer des ressources complémentaires permettant de collecter des fonds pour produire une Fête des Lumières à moindre coût pour le contribuable, faire connaître et reconnaître son expertise en termes d’événements lumière, valoriser son image et sa notoriété au niveau international et protéger son savoir-faire. Ces derniers mois, cette possibilité a été concrétisée à 4 reprises, avec pour illustration la plus emblématique, l’accompagnement du groupe EMAAR pour l’organisation du Festival of Light de Dubaï en mars 2014. « Conçu aujourd’hui dans le secteur Lumière, ce modèle pourra aussi valoir demain pour d’autres domaines d’expertise de notre collectivité », affirme Gérard Collomb, le maire de Lyon.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • « Les investissements seront nécessaires pour maintenir la qualité de l’eau »
    « Les investissements seront nécessaires pour maintenir la qualité de l’eau » Pour maintenir en France une bonne qualité de l’eau pour tous et améliorer les services d’eau et d’assainissement dans l’ensemble de leurs dimensions — sanitaire, sociale, environnementale et économique — la fédération des entreprises de l’eau (FP2E) formule ses propositions. Entretien avec Bertrand Camus, son président.     Quels sont les défis à relever pour les prochaines années ? Parmi les nombreux défis que nous avons identifiés, la question de l’adaptation au changement climatique est un sujet majeur. En effet,…