Collectivités locales

Auvergne: l’Eco-center, un nouvel équipement majeur pour l’attractivité de la région

Depuis quelques semaines, l’Auvergne est dotée d’un datacenter neutre, l’Eco-center, situé Cébazat (63). Avoir une solution d’hébergement sécurisée et écologique à proximité est ainsi un nouvel atout pour la région. Développement de la filière TIC et des pôles de compétitivité, créations d’emplois indirects, apparition d’incubateurs de projets issus des différentes filières universitaires, développement du partenariat public privé et accroissement de la compétitivité de la région dans le numérique, telles sont les promesses pour l’Auvergne, apportées par l’Eco-center. Il vient compléter les infrastructures numériques maîtresses de l’Auvergne. En effet, il n’aurait pu exister sans le développement d’autres infrastructures, notamment la généralisation du très haut débit où l’Auvergne est une région pilote. Il constituera un outil primordial pour l’attractivité économique régionale.

La filière numérique en Auvergne

L’Auvergne dispose d’un tissu économique extrêmement diversifié en matière de technologies de l’information et de la communication (TIC) : développeurs et intégrateurs de progiciels, concepteurs multimédias 2D et 3D, étude et développement d’interfaces hommes/machines, moteur de recherche et interface cartographique, sécurité informatique et télécoms, recherche et développement en systèmes magnétiques etc. Au total ce sont ainsi plus de 900 sociétés qui travaillent dans ces domaines. Certaines PME sont même leaders sur leur marché. C’est le cas d’Odyssée Interactive, dont le site jeuxvideo.com est l’un des premiers en France, d’Almerys, spécialisé dans le traitement industriel des données numériques, notamment dans les domaines de la santé et de la dématérialisation des transactions, de Medialexie, avec son logiciel d’outils de remédiation destiné aux personnes dyslexiques ou encore de IP Leanware, CIPAM, Effidence, Com’active…

L’Auvergne est également l’une des seules régions à accueillir les plus grandes sociétés de services en ingénierie informatique (SSII) nationales et internationales : CGI, Sopra, IBM, Cap Gemini, Atos Origin, Wipro, Modis, Accenture, Orange.

La région s’est fortement investie pour accompagner le développement du numérique, en créant un écosystème attractif pour les entreprises du territoire. L’Auvergne a été par exemple la première région européenne 100 % haut débit et elle est aujourd’hui pilote dans la généralisation du très haut débit. Elle propose une cinquantaine de formations du bac +2 au bac +6 permettant d’assurer aux entreprises la présence d’un personnel qualifié et compétent. Elle peut compter également sur un pôle recherche dynamique, avec deux laboratoires d’excellence de notoriété européenne : le Laboratoire d’informatique, de modélisation et d’optimisation des systèmes (LIMOS) et le Laboratoire des sciences et matériaux d’électronique et d’automatique (LASMEA). La région accueille aussi le Laboratoire de physique corpusculaire (LPC) qui travaille sur les problématiques de bio-informatique et d’imagerie médicale.

 
Un Datacenter éco-énergétique de type Tier III +
 
• Un site de 1 000 m2 hautement sécurisé disponible 365 jours par an, 24 heures sur 24.
• Un bâtiment de type BBC (bâtiment basse consommation), implanté dans une zone à Haute Qualité environnementale, entièrement dédié à l’activité d’hébergement
• 130 baies informatiques disponibles
• Un espace mutualisé et un ensemble de suites privatives
• Un système innovant de refroidissement (air associé à de la récupération d’eau permettant de refroidir l’Eco-center 98 % du temps sans système de climatisation)
Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • « L’équipement numérique des territoires ruraux n’entre pas dans une démarche de rentabilité »
    « L’équipement numérique des territoires ruraux n’entre pas dans une démarche de rentabilité » Accéder au très haut-débit de n’importe quel point du territoire et disposer d’une bonne couverture mobile sont des services auxquels tous les Français sont en droit d’aspirer. L’Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel (Avicca) en a fait son combat quotidien. Entretien avec Patrick Chaize président de l’Avicca   Quel regard portez-vous sur le numérique en France ? C’est un regard optimiste que je porte sur la situation numérique de la France. Tout le monde s’accorde…
Pas d'événement