Collectivités locales

Bruno Cavagné, président de la Fédération nationale des travaux publics : collectivités locales : continuez à investir !

Nos entreprises de travaux publics, quel que soit leur métier, sont aujourd’hui en danger. Particulièrement celles qui composent notre tissu local de PME et de TPE et qui représentent 80 % de nos entreprises. En danger car fragilisées par plus de cinq années de baisse continue de leur chiffres d’affaires.

En 2013, il a diminué de 3 % et une baisse de 4 % est attendue pour 2014. En effet, dès l’année prochaine, c’est 1,4 milliard d’euros de manque à gagner qu’attendent les entreprises de travaux publics, avec, entre autres, la baisse des dotations aux collectivités locales qui impactera le secteur des travaux publics à hauteur de 330 millions d’euros, la suspension de l’écotaxe qui devait financer les infrastructures à hauteur de 500 millions d’euros, la diminution du budget de l’AFITF de 330 millions d’euros ou encore le prélèvement de 210 millions d’euros sur le fonds de roulement des agences de l’eau.

Parallèlement à cette situation, les marges de nos entreprises sont descendues à un niveau historiquement bas et la proportion d’entre elles dont les comptes sont passés dans le rouge a plus que doublé ces dernières années. À cela s’ajoute le fait que nous vivons une année pré-électorale exceptionnellement basse en termes de commande publique locale. Les entreprises de travaux publics constatent ainsi une baisse de 3 % à 4 % du volume des appels d’offres dans le secteur communal.

Et pourtant, en y regardant de près, tous les clignotants devraient être au vert pour nos métiers des travaux publics. Pour la raison simple que les besoins sont là et qu’ils sont immenses. Qu’il s’agisse des routes, des voies ferrées, des canalisations, des ouvrages d’art ou des réseaux électriques, nos réseaux d’infrastructures sont vieillissants. Quelques exemples suffisent à en donner l’illustration : les taux de fuite augmentent sur les canalisations (parfois plus de 30 % dans certains départements) ; les coupures d’électricité s’allongent, à tel point que la durée moyenne de coupure par foyer a quasiment doublé en moins de 10 ans ; chaque jour, un pont est mis hors service ; les nids de poule se multiplient, entraînant la fermeture de voies de circulation, et constituant un danger pour la sécurité des usagers. Tout cela, par défaut d’entretien, de travaux d’amélioration et de modernisation. Et surtout par défaut de programmation.

Pour apporter des réponses à la hauteur des enjeux, il y a donc urgence à lancer un grand plan d’entretien de nos infrastructures accompagné d’un véritable effort de programmation, gage de visibilité pour nos entreprises. Ce plan permettrait de préserver la compétitivité de nos territoires, notamment ruraux ou péri-urbains, mais aussi de lutter contre le chômage, parce que les travaux publics sont une formidable machine à convertir de la dépense publique en emplois. Les élus doivent savoir qu’un million d’euros investis dans une infrastructure, cela représente dix emplois préservés !

J’appelle donc les maires, et plus largement l’ensemble des élus locaux, à continuer à investir malgré la crise budgétaire. Car investir aujourd’hui, c’est préserver le patrimoine, c’est préserver le lien économique, c’est préserver le lien social et c’est enfin payer moins cher demain !

 

Bruno CAVAGNÉ - Président de la Fédération nationale des travaux publics

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

  • Entretien avec Vincent Strubel, sous-directeur « expertise » de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI)
    Entretien avec Vincent Strubel,  sous-directeur « expertise » de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI)   ↵ Le terme cybersécurité est employé de plus en plus souvent, de quoi parle-t-on exactement ? Qu’il s’agisse d’ordinateurs, de tablettes, d’objets connectés, de réseaux informatiques ou de télécommunications, toutes ces nouvelles technologies dont nous sommes de plus en plus dépendants envahissent notre société, notre économie et l’ensemble de nos activités. Cette dépendance comporte des risques accrus qui doivent être appréhendés. Cette prise en compte repose autant sur des actions de prévention que sur une capacité de réaction. Soit un ensemble…