École, la course à l’innovation : enjeu important des collectivités

Les nouvelles technologies évoluent de plus en plus rapidement. Un produit high-tech peut devenir dépassé en quelques années, voire en quelques mois. Cette tendance représente un véritable casse-tête pour les collectivités qui étalent leurs investissements sur plusieurs années. Attendre et ne rien faire n’est toutefois pas une option viable.

Dans le domaine de l’éducation et des équipements sportifs, l’innovation est devenue un enjeu hautement straté­gique. Proposer des classes équipées des toutes dernières technologies est un argument de poids pour convaincre des particuliers à emménager dans une municipalité plutôt que dans une autre. Posséder des salles omnisports, des piscines flambant neuves ou des parcours de cross fit connectés est un autre facteur d’attractivité pour une commune ou une ville. La période actuelle n’est toutefois pas aux dépenses ex­cessives dans les collectivités qui voient leurs dotations fondre comme neige au soleil. « Les équipements sportifs sont vieillissants et mal entrete­ nus en raison des problèmes éco­nomiques de nombreuses muni­cipalités, constate, dépité, Brice Ravier, l’adjoint au maire respon­sable des sports de la ville d’Am­boise (37) et référent sur le sport scolaire de l’Association nationale des élus en charge du sport (Andes). Certaines start-up commencent à proposer des solutions intéressantes, mais leurs innovations n’apparaissent pas encore dans les communes. » Ce triste constat ne s’applique pas tota­lement au secteur éducatif.
« L’enseignement numérique commence notamment à se développer en France avec l’apparition dans les classes d’écrans numériques interactifs, de robots et tablettes », se félicite Ludovic Olive, chef de produits à l’Union des groupements d’achats publics (Ugap), la seule centrale d’achat public « généraliste » en France avec plus de 890000 références dans son catalogue. Si l’innovation est forcément synonyme de dépenses dans un premier temps, elle peut aussi permettre aux collecti­vités d’économiser à plus long terme en réduisant notam­ment les coûts d’exploitation de certaines infrastructures. Les collectivités doivent ainsi constamment peser le pour et le contre lorsqu’il s’agit d’innover. Vouloir rester à la pointe de la technologie est une course en avant éperdue et presque vouée à l’échec, mais refuser d’évoluer n’est pas une meilleure solution. Trouver le juste équilibre n’est pas simple, mais nécessaire…

Frédéric Thérin

A voir dans le dossier :
Des écoles de plus en plus connectées
Les équipements sportifs de demain