“LA RÉCESSION EN FRANCE POURRAIT ATTEINDRE 10 % CETTE ANNÉE”

Pour Patrick Artus, chef économiste de la Banque Natixis et professeur à l’École d’économie de Paris, la crise sanitaire a provoqué une récession violente sans précédent qui explique les mesures volontaires de la part de l’exécutif. Pour l’après-crise sanitaire, il défend une baisse des impôts de production pour soutenir l’investissement et les embauches des entreprises, et favoriser la relocalisation de secteurs stratégiques.

 


Cet article est réservé aux abonnés

- Vous êtes abonné(e), identifiez-vous dans la colonne de droite.

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.