La suppression de la taxe foncière pourrait engendrer un manque à gagner de 14,5 Md€

Stéphane Troussel, président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis s’oppose aux mesures fiscales inscrites dans le projet de loi de finances pour 2020 et demande à l’État, lui aussi, « le respect impératif de l’autonomie financière et la liberté fiscale des départements », comme tous les présidents de département lors du Congrès de Bourges. Rencontre.


Cet article est réservé aux abonnés

- Vous êtes abonné(e), identifiez-vous dans la colonne de droite.

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.