Les grandes collectivités territoriales françaises résilientes en période de crise économique (Fitch Ratings)

Panoramic aerial view of St. Andrew's Cathedral in Bordeaux in a beautiful summer day, France

Fitch a analysé les comptes de près de 500 collectivités territoriales françaises entre 2008 et 2019. Parmi les 4 377 situations évaluées, seules 34 présentaient une épargne brute négative, soit 0,8% de l’échantillon. 58 cas présentaient une capacité de désendettement supérieure à 18x, soit 1,3% de l’échantillon. Selon l’agence de notation, une épargne brute négative est un signe de graves difficultés financières pour une collectivité territoriale française car cela signifie qu’elle n’est pas en mesure de couvrir à la fois ses dépenses de gestion et ses charges financières avec ses recettes de fonctionnement. La récession économique provoquée par la pandémie de coronavirus augmentera le nombre de cas de collectivités en situation de tension financière. Cependant, Fitch estime que le nombre de situations présentant une épargne brute négative restera faible car les collectivités françaises sont entrées dans la crise pandémique dans une bonne situation financière. Toujours selon Fitch, la principale évolution dans le profil de risque des collectivités françaises entre 2008 et 2020 est la baisse importante de leur flexibilité fiscale. Leur capacité à faire face à une dégradation de la conjoncture économique, ainsi qu’à une baisse de leurs recettes fiscales, est désormais plus limitée, ce qui a accru leur dépendance à l’égard de l’Etat.

Le rapport : “Les grandes collectivités territoriales françaises ont fait preuve de résilience en période de crise économique » est disponible en cliquant sur le lien ci-dessus ou sur fitchratings.com

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.