Cahiers de doléances : l’AMIF reçoit plus de 2000 contributions

Depuis l’ouverture des cahiers de doléances par l’Association des Maires d’Ile-de-France (AMIF) le 3 décembre 2018, le nombre de contributeurs n’a cessé d’augmenter selon l’association qui comptabilise à ce jour plus de 2000 contributions. Ces dernières seront transmises au gouvernement par le bias du préfet d’Ile-de-France. La forte participation des départements de la grande couronne – Seine-et-Marne (77) en tête, suivie de l’Essonne (91) et des Yvelines (78) – confirme ainsi la concentration des difficultés dans les territoires les plus éloignés. Parmi les demandes les plus fréquentes, celle concernant la réduction du train de vie des ministres, des parlementaires et des hauts fonctionnaires arrive en tête. Le retour de l’ISF fait aussi partie des demandes récurrentes, tout comme la hausse des retraites, du Smic, des salaires des métiers de la santé et de la sécurité, la mise en place d’une Flat Taxe, la taxation des GAFA, la suppression du CICE, l’équité fiscale…

L’organisation d’un référendum d’intérêt citoyen (RIC) est souvent réclamée, ainsi que des consultations citoyennes régulières. À ces propositions concernant les processus démocratiques, s’ajoutent celles de la reconnaissance du vote blanc, davantage de services publics et qu’ils soient moins dématérialisés.