La Seine-Saint-Denis agit contre la précarité alimentaire

Peppers Vegetables in Boxes in Distribution Warehouse

Pour participer à l’effort collectif actuel et palier la fermeture temporaire de certains points de distribution de l’aide alimentaire en Seine-Saint-Denis, le Département a décidé, grâce à la mobilisation de 10 de ses agents, de relancer l’une de ses 7 cuisines centrales, habituellement dédiée aux repas des collèges publics. Cette cuisine, située à Clichy-sous-Bois, permettra la production quotidienne de repas, froids ou chauds, et conditionnés soit en barquettes collectives soit en barquettes individuelles, selon les besoins formulés. Ce sont à terme, jusqu’à 2000 repas, voire plus selon les besoins, qui pourront être acheminés aux partenaires de l’aide alimentaire sur l’ensemble du département par le biais de camions réfrigérés, et conformément aux conventions déjà signées avec le Département dans le cadre de sa politique de lutte contre le gaspillage alimentaire. «Face à un confinement qui dure et fait craindre un accroissement des inégalités, le Département de Seine-Saint-Denis a décidé d’agir pour prévenir les risques de précarité alimentaire, qui menacent en priorité les personnes les plus modestes, explique Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis. Au-delà de la poursuite de nos compétences, la mise en place de telles initiatives solidaires est plus que jamais essentielle. » Cette aide exceptionnelle, poursuit l’action engagée dès le 13 mars par le Département de Seine-Saint-Denis avec le don aux Restos du Coeur, à la Croix Rouge de Drancy et au Secours Populaire des stocks de repas initialement destinés aux élèves demi-pensionnaires des 130 collèges publics du département.

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.