« Je suis enthousiaste de voir naître aujourd’hui l’Agence nationale du Sport qui est le fruit de longs mois de travaux et de concertation pour imaginer le modèle sportif de demain » a déclaré Roxana Maracineanu, la ministre des Sports à l’occasion de la création, le 24 avril, de la nouvelle instance rattachée au ministère des Sports. L’Agence nationale du Sport assurera deux missions principales : la haute performance et le développement des pratiques dans une seule et même structure. Elle agira au plus près des collectivités et territoires carencés en matière de politique sportive notamment pour l’emploi et pour la construction d’équipements sportifs. Elle soutiendra également les fédérations via le projet sportif fédéral et reprend, à ce titre, les missions jusqu’alors dévolues au Centre National pour le Développement du Sport (CNDS) qui de fait est dissous.

Pour la gouvernance, ce sont ses membres fondateurs – Etat, mouvement sportif, collectivités et monde économique – qui décideront conjointement des orientations et des règlements d’intervention. « L’agence représente des entités très autonomes et mon rôle sera de veiller à l’équilibre de l’ensemble » a déclaré Jean Castex, Délégué Interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques, qui a été nommé président de l’Agence.