Les Français préfèrent la baisse des impôts plutôt que l’amélioration des services publics

C’est l’un des enseignements du 14e baromètre réalisé par l’Institut Paul Delouvrier et Kantar Public, trois semaines avant le début du mouvement des gilets jaunes. Les Français sont en effet 57% à dire préférer une diminution du niveau des impôts, quitte à réduire les prestations des services publics. De manière notable, les retraités (63%), les employés et ouvriers (57%) et les habitants des territoires les moins peuplés (60%) se déclarent davantage en faveur d’une diminution des impôts que les CSP+ (53%) et les habitants de l’agglomération parisienne (52%). Un résultat qui témoigne de la crispation croissante d’une partie du pays à l’égard de la pression fiscale. On ne retrouve toutefois pas les niveaux observés en 2014 en plein « ras-le-bol fiscal » : 65% des Français privilégiaient alors la diminution des impôts.