L’oeil du coach – Alain Juppé : tel un roseau, plie, mais ne rompt pas

© DR

Aussi loin que l’on remonte dans la généa- logie de l’art de diriger, le corps et le visage sont érigés en objet de communication politique. Expression formelle du pouvoir, ils racontent quelque chose de l’art de gouverner. Que disent alors le visage et la posture, du nouveau membre du Conseil constitutionnel Alain Juppé ?


Cet article est réservé aux abonnés

- Vous êtes abonné(e), identifiez-vous dans la colonne de droite.