“On nous a arraché une partie de notre histoire locale”

L’usine japonaise de fabrication de pneumatiques pour voitures, Bridgestone, a annoncé la fermeture
de son usine de Béthune (Pas-de-Calais) qui emploie 863 personnes, justifiant sa décision par « une surcapacité en Europe et une concurrence asiatique à bas coûts ». Pour en parler, RCL a rencontré Oliver Gacquerre, maire de la ville, qui estime que « cette fermeture était préméditée car tout a été soigneusement préparé ».

 


Cet article est réservé aux abonnés

- Vous êtes abonné(e), identifiez-vous dans la colonne de droite.

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.