Caroline Cayeux élue à la présidence de l’Agence nationale de la cohésion des territoires

« Après quarante ans de décentralisation, l’État doit être moins prescripteur et davantage facilitateur pour permettre aux collectivités de mener à bien leurs projets. En ce sens, l’Agence nationale de la cohésion des territoires est d’abord une « fabrique à projets » a déclaré Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, lors du premier conseil d’administration de la toute nouvelle agence, le 12 décembre à Paris. A cette occasion, la maire de Beauvais et présidente de Villes de France, Caroline Cayeux a été élue présidente et Vanik Berbérian, président de l’Association des maires ruraux de France (AMRF), vice-président.

Pour rappel, l’Agence nationale de la cohésion des territoires est née de la fusion du Commissariat général à l’égalité des territoires, d’Epareca et de l’Agence du numérique. Elle se déploiera dès le 1er janvier 2020, en s’appuyant sur l’héritage de ces trois entités et sur le réseau territorial de l’État. Ses missions comprendront la déclinaison de programmes d’appui territorialisés (Action Cœur de Ville, France Services, Territoires d’industrie, France Très Haut Débit…) et le développement d’une offre d’accompagnement sur mesure et la mise en œuvre de la politique contractuelle de l’État avec les territoires.