« Communes et intercommunalités doivent pouvoir aider directement les entreprises locales »

Manager working on a laptop while sitting at a desk in a carpet warehouse with shelves of stock in the background

C’est le sens d’un courrier adressé le 26 mars 2020 au Premier Ministre dans lequel le Président de l’association des petites villes de France (APVF), Christophe bouillon, demande au Gouvernement que des mesures réglementaires d’urgence soient prises pour permettre aux communes et aux intercommunalités, désireuses de le faire et dont la situation financière le permet, d’aider directement les entreprises les plus en difficultés de leur territoire. « Ce sont bien évidement les entreprises, petites et moyennes, qui auront le moins de capacité à faire face à une crise économique qui s’annonce longue. Celles-ci sont particulièrement nombreuses dans les petites villes » rappelle Christophe Bouillon arguant que « les maires des petites villes, par leur connaissance du tissu local et de la réalité des besoins et des difficultés rencontrées par les entreprises de leur commune, peuvent apporter un levier supplémentaire d’intervention dans la mesure où leurs dépenses d’investissement et d’équipement seront, sans aucun doute, fortement réduites en 2020 ». Sa proposition : une modification des règles comptables permettant aux communes d’aider directement les PME en difficultés sous la forme de subventions d’investissement. Le Président de l’APVF part du constat que les dépenses d’investissement pour l’année 2020 seront forcément réduites et qu’un certain nombre de collectivités pourront de ce fait dégager des marges de manœuvre financières qui pourraient permettre d’aider les entreprises et de soutenir l’activité économique. « La situation exceptionnelle que nous connaissons et sa gravité commandent la mise en place de mesures exceptionnelles, d’application rapide et à la hauteur des enjeux » conclut Christophe Bouillon.

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.