Covid-19 : le nettoyage habituel de la voirie suffit selon le Haut Conseil de la santé publique

Pour limiter la propagation du virus Covid-19 sur leur territoire, de nombreuses communes ont pris la décision de désinfecter la voirie. Sans aucune certitude sur les bienfaits de cette méthode, rassurante pour certains. Devant l’ampleur du phénomène, le ministère des solidarités et de la santé avait saisi le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) le 26 mars dernier, afin d’expertiser si la désinfection de tout ou partie de l’espace public était opportune au regard du bénéfice attendu de cette pratique et des risques associés, qu’ils concernent le public, les travailleurs ou l’environnement. Le verdict est tombé le 4 avril 2020. Le Haut Conseil pour la santé recommande « de ne pas mettre en œuvre une politique de nettoyage spécifique ou de désinfection de la voirie dans le contexte de l’épidémie du COVID-19 mais plutôt de continuer d’assurer le nettoyage habituel des voiries et du mobilier urbain avec les équipements de protection habituels des professionnels ». Et motive sa décision par l’absence d’argument scientifique qui justifie l’intérêt de désinfecter la voirie pour prévenir des risques de transmission du virus.

Cher(e)s abonné(es),

Dans ce contexte de crise sanitaire, nous avons pris la décision de ne plus imprimer nos éditions jusqu’à la sortie de cette période difficile. Afin que nous puissions continuer à vous fournir votre magazine par email, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous.