Covid-19 :« Les maires doivent être des acteurs de la prévention »

Mettre en place des mesures sanitaires plus strictes pour reprendre le contrôle sur l’ épidémie de coronavirus qui gagne du terrain dans de nombreuses régions en France, c’est l’objectif annoncé par Emmanuel Macron mercredi 14 octobre lors d’une intervention télévisée. Excluant l’idée d’un reconfinement, le chef de l’Etat a opté pour un couvre-feu sanitaire qui s’appliquera dès le 17 octobre dans les espaces publics de 9 métropoles françaises les plus touchées par la progression du virus « mais qui aura aussi pour objectif de réduire les interactions dans la sphère privée » a précisé le Premier instre Jean Castex au lendemain de cette annonce. Ainsi, les métropoles de Lille, Rouen, Lyon, Grenoble, Saint-Etienne, Toulouse, Montpellier, Aix-Marseille ainsi que Paris et toute la région Ile-de-France devront appliquer un couvre-feu de 21h à 6h du matin pour une durée de quatre semaines qui a vocation à se prolonger jusqu’au 1er décembre après validation par le Parlement. Tous les théâtres, les restaurants et les bars des villes concernées devront donc fermer à 21 heures. Le Premier ministre a également annoncé que, sur l’ensemble du territoire, les fêtes privées (mariages, soirées étudiantes…) qui se tiennent dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites. « Le couvre-feu est une mesure pertinente, a justifié le chef de l’Etat. On en a vu la pertinence concrètement en Guyane. Le ralentissement des contacts sociaux c’est ce qui nous a permis d’être efficaces en Mayenne, en Guadeloupe qui a été très durement touchée et qui est en train de réussir à réduire la circulation du virus ». L’objectif étant selon lui de pouvoir continuer à avoir une vie économique, à ce que les écoles, les universités, les collèges et les lycées soient ouverts et fonctionnent, à ce que nos concitoyens puissent travailler.

Les élus sollicités

Dans la mise en place de cette stratégie territorialisée, le président de la République compte beaucoup sur les élus locaux. « Je vais demander dans la France entière à l’ensemble des élus, à nos maires de nous proposer des plans de prévention. On a besoin d’associer pleinement nos citoyens et d’associer nos élus. Les maires doivent aussi être dans cette phase des acteurs de la prévention ». Pour Emmanuel Macron,  « ce sont eux qui savent le mieux, aller chercher nos aînés, aller chercher des associations pour expliquer, porter nos messages, mieux protéger ». En réaction à ces annonces, le maire de Lyon, Grégory doucet, a estimé que « la lisibilité des mesures annoncées par le Président de la République est essentielle pour faire adhérer nos concitoyens aux bonnes pratiques permettant d’endiguer l’épidémie. Les respecter, rester unis, c’est la clef du succès ». Pour Nicolas Mayer-Rossignol, le maire de Rouen ce couvre-feu instauré, dès samedi et pour « de longues semaines » est une terrible nouvelle : « Le coup est plus que rude. Il faudra un jour faire le bilan de cette période et des choix politiques, en se posant une question simple : comment a-t-on pu en arriver là ? Mais l’heure n’est pas au bilan. L’heure est au combat contre le virus, à la cohésion républicaine, à l’action. Il y a l’Etat, il y a les territoires. Les élus locaux doivent aussi prendre leurs responsabilités ; je prends les miennes » a-t-il déclaré dans un communiqué. Une mesure également jugée difficile pour Michaël Delafosse, maire de la Ville de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole qui pense tout particulièrement aux restaurateurs, aux bars et aux lieux culturels qui sont touchés de plein fouet. « J’ai indiqué il y a quelques jours que nous allions vivre des temps difficiles. Nous y sommes. Cette décision survient alors que notre métropole a déjà effectué de nombreux efforts successifs pour limiter la propagation du virus. Mais la progression de l’épidémie est indéniable, les urgences de nos hôpitaux sont en voie de saturation et les personnels hospitaliers pleinement mobilisés ; je veux les remercier à nouveau pour leur dévouement sans faille. Aussi, je demande à nouveau aux habitants de la métropole de faire preuve de responsabilité collective et de respecter l’ensemble des consignes annoncées » a-t-il déclaré.

 

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.