Enquête : les maires entre résignation et incertitude

Dans le cadre du nouvel Observatoire de la démocratie de proximité, à l’initiative et en partenariat avec l’AMF, le CEVIPOF a mené une enquête en ligne auprès de l’ensemble des maires de France. L’objectif ? Dresser leurs portraits, connaître les trajectoires de celles et ceux qui occupent cette fonction afin de mieux appréhender leurs difficultés et de comprendre l’évolution de la représentation politique au niveau local. En effet, l’enquête part du constat que 49 % des maires disent vouloir « abandonner tout mandat électif » à la fin de leur mandat. Les maires interrogés avancent une multitude de raisons pour justifier leur décision de ne pas se représenter. Mais deux explications reviennent très fréquemment. D’abord, les maires sont 71 % à mettre en avant leur souhait de privilégier leur vie personnelle et familiale. Ensuite, ils sont 52 % à estimer avoir rempli leur devoir civique en assumant la fonction de maire. De manière générale, les 4 657 maires interrogés par l’enquête AMF-CEVIPOF expriment un sentiment général partagé entre résignation et incertitude au regard des prochaines échéances électorales de mars 2020.

Pour retrouver l’enquête.