Man casts his ballot as he votes for the local elections at a polling station. Focus on hand.

Devant la propagation de l’épidémie de Coronavirus qui touche fortement la France depuis quelques semaines, le second tour des élections municipales n’aura pas lieu dimanche 22 mars, soit « le dimanche suivant le premier tour », contrairement à ce que prévoit l’article L.227 du Code électoral. Une mesure exceptionnelle que le président de la République Emmanuel Macron a confirmé lundi 16 mars lors d’une allocution télévisée au cours de laquelle il a également annoncé avoir « décidé que toutes les réformes en cours seraient suspendues, à commencer par la réforme des retraites ». La nouvelle date pour le second tour sera indiquée dans un futur projet de loi. Un second tour se révèlera toutefois inutile pour quelque 30.000 communes dont les maires ont été élus dès le premier tour avec plus de 50% des voix exprimées et avec au moins 25% des inscrits. Une circulaire publiée le 17 mars 2020 précise que les conseils municipaux devront procéder à l’élection du maire et des adjoints aux maires entre le 20 et le 22 mars conformément à l’article L.212-7 du Code général des collectivités territoriales. Sur près d’une trentaine d’élections municipales en France depuis 1871, seules trois d’entre elles ont connu un changement de programme selon le quotidien Le Figaro : celles de 1919, de 1945 et plus récemment de 2008.

Cher(e)s abonné(es),

Dans ce contexte de crise sanitaire, nous avons pris la décision de ne plus imprimer nos éditions jusqu’à la sortie de cette période difficile. Afin que nous puissions continuer à vous fournir votre magazine par email, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous.