Municipales : un second tour possible en juin sous condition selon le Conseil scientifique

close up women 's hand vote

Si la date du second tour des élections municipales reste toujours en suspens, le Conseil scientifique qui a remis au Premier ministre, le 18 mai 2020, son rapport « sur les modalités sanitaires du processus électoral à la sortie du confinement », ne s’oppose pas à la tenue du scrutin au mois de juin. Avec quelques réserves cependant. Il attire notamment l’attention sur les effets prévisibles d’une campagne électorale. « Même si elle est limitée par de strictes mesures sanitaires, et qu’elle bénéficie d’un sens élevé des responsabilités des candidats et de leurs équipes, une campagne électorale est de nature à multiplier les contacts sociaux voire physiques (démarchage, réunions, marchés, attroupements…) » précise le rapport. « Alors que le scrutin peut bénéficier de conditions sanitaires sécurisées, la campagne électorale qui le précède peut exposer les personnes qui y participent à des risques renouvelés dans des conditions difficiles à sécuriser d’un point de vue sanitaire, et à accroître ce faisant un risque plus général de reprise de l’épidémie ». Le Conseil scientifique souligne par ailleurs les risques qu’il y aurait à organiser deux tours de scrutin plutôt qu’un seul, alors que ces tours de scrutin seront précédés de campagnes électorales dans une période où le virus circulera toujours en France. « D’un point de vue sanitaire, la tenue d’un seul tour de scrutin plutôt que deux, indépendamment des dates retenues, est de nature à réduire les risques sanitaires, au sens statistique du terme ». Enfin, compte tenu de la difficulté à anticiper la situation sanitaire pour les semaines à venir, le conseil scientifique juge nécessaire une nouvelle évaluation 15 jours avant l’organisation de ce second tour. Alors que 30000 communes françaises ont élu leur maire dès le premier tour des élections municipales le 16 mars 2020, 4897 communes ou secteurs doivent organiser un second tour. S’y ajoutent les 14 circonscriptions métropolitaines de Lyon. Soit quelque 16 500 000 électeurs amenés à retourner aux urnes fin juin ou peut-être en 2021. L’exécutif se donne encore quelques jours avant de prendre une décision.

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.