Rencontre avec Guillaume Delbar, maire de Roubaix

Avec un plan d’Investissements inédit, la ville aux 1 000 cheminées fait peau neuve et lance des initiatives tous azimuts avec comme fil rouge, relocaliser la production. Surtout celle qui a fait la puissance de la ville, le textile, en capitalisant sur le savoir-faire local pour faire émerger des RetailTech. L’autre cheval de bataille de Guillaume Delbar, réélu à la mairie l’an dernier, sa politique ambitieuse en matière de réduction des déchets qu’il mène depuis 2015. Une initiative qui s’est étendue dans la métropole lilloise et sert d’exemple partout en France.

A Roubaix quel est votre lieu préféré ?

Le Parc Barbieux. Un lieu emblématique de la ville où on y apprend, enfant, à faire du vélo, où on y court à l’âge des années lycée, où on y fait sa photo de mariage et où , plus âgé on y prend un grand bol d’air. Le parc Barbieux a plus d’une branche à ses arbres et offre une réelle diversité de promenades et des pauses le midi ou le week-end aux beaux jours. Des bassins et des allées sont désormais restaurés dans le respect du charme de ce parc qui séduit toutes les générations.

Votre devise ?

Voir grand, commencer petit et avancer vite. Cette devise résume notre capacité à commencer petit par le test, puis accélérer la cadence. Elle illustre notre vision, mais aussi notre agilité et notre capacité d’adaptation.

Votre livre de chevet ?

Plaidoyer pour le bonheur de Matthieu Ricard. Ce livre de développement personnel, je le lis et relis, je l’offre souvent et j’en parle beaucoup. Le bonheur existe-t-il et peut-on l’atteindre ? Des questions que tout un chacun se pose auxquelles Matthieu Ricard apporte la réponse à travers l’enseignement bouddhiste. Le développement personnel est un outil indispensable en politique.

Vos films cultes ?

Demain, De Cyril Dion et Mélanie Laurent, sorti en 2015. Des solutions joyeuses, efficaces, solidaires et surtout réelles. Ce documentaire est dans la lignée des objectifs que nous nous sommes tracés.

Vive la République d’Éric Rochant, sorti en 1997. Dans cette comédie optimiste, Éric Rochant réussit à faire rire en associant deux fléaux de notre société : le chômage et les désillusions politiques ! Loin des discours idéologiques, il filme le quotidien d’exclus qui réinventent la démocratie dans leur deux-pièces-cuisine !

Votre meilleur souvenir ?

L’inauguration, seulement 18 mois après mon arrivée à la mairie, de la pépinière d’entreprises Blanchemaille gérée par EuroTechnologies, qui a posé ses valises dans les anciens locaux de La Redoute, là où ma mère a travaillé durant quarante ans et où j’ai fait mon premier stage ouvrier. Aujourd’hui, 400 personnes capitalisent sur le savoir-faire local pour faire émerger des RetailTech.

Roubaix demain …

C’est notre slogan ! Nous nous mobilisons pour que cette ville renaisse et que l’énergie de la jeunesse prépare Roubaix à demain. Faire que la ville aux 1 000 cheminées devienne la ville aux 1 000 projets !

Propos recueillis par Danièle Licata

 

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.