Rencontre avec Laurence Porte, maire de Montbard (21)

Petite ville de Bourgogne, Montbard (21), 5 000 habitants, n’a rien a envier aux villes moyennes. Avec sa gare TGV, sa sous-préfecture, sa médiathèque flambant neuve, son cinéma, ses écoles, collège et lycée, mais aussi son patrimoine historique, cette ville, située au coeur de la Bourgogne offre deux paysages : l’un industriel, tourné vers la métallurgie avec sa Metal’Valley, qui regroupe aujourd’hui plus de 1 600 salariés, et l’autre verdoyant composé de forêts et de collines. « Ce qui la rend unique », lance fièrement Laurence Porte, qui entame son deuxième mandat. Logement, patrimoine, économie, amélioration du cadre vie… Madame la maire est sur tous les fronts : « La politique urbaine est un véritable puzzle. »

 

RCL : Dans ce contexte sanitaire, où vous ressourcez-vous ?

Nulle part ailleurs que dans ma mairie. Dans le contexte sanitaire, je reste mobilisée à 100 % autour de mes équipes. Mais j’utilise mes trajets en voiture pour laisser mon esprit vagabonder sur fond de musique. Une soupape de décompression, mais juste le temps du trajet !

RCL : Quelle est votre devise ?

Garder le cap, avancer en emmenant mes équipes, mais agir avec calme.

RCL : Dans quel état d’esprit êtes-vous actuellement ?

En alerte permanente. Car à tout moment, il faut adapter les décisions au contexte sanitaire. Agir, mais agir de façon réfléchie et avec calme. Car si la santé est prioritaire, il faut aussi préserver notre économie devenue fragile.

RCL : Où puisez-vous votre énergie ?

C’est un véritable mystère ! Je ne suis pas sportive pourtant ! Je crois que ma force je la puise dans mon engagement. Professeur d’histoire-géographie en disponibilité, j’ai toujours fait des valeurs de la République, miennes. Et je m’appuie sur mes équipes, c’est une force supplémentaire !

RCL : Demain …

C’est déjà demain, l’heure des Petites villes de demain ! Elles sont, lorsque la strate urbaine se doit de répondre à toutes les angoisses contemporaines, une réponse au contexte sanitaire. Le lieu où il fait bon vivre !

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.