Loi mobilité et réforme ferroviaire : l’APVF présente ses priorités

DR

L’Association des petites villes de France (APVF) a présenté, le 15 mai, sa contribution écrite aux débats en cours sur la réforme ferroviaire et la future loi d’orientation sur les mobilités (LOM).Pour les petites villes, la lutte contre la fracture territoriale de la mobilité doit comprendre plusieurs volets. Ainsi, elle propose la mise en œuvre d’un plan d’investissements ambitieux financé par l’Etat pour remettre à flot les « infrastructures du quotidien » dans les territoires périphériques. L’APVF demande également une meilleure coordination des acteurs territoriaux de la mobilité afin que ces sujets soient traités à l’échelle d’un « bassin de mobilité » cohérent et adapté aux enjeux de chaque territoire, et elle appelle à la résorption des zones blanches de la mobilité, en s’assurant que chaque territoire soit couvert par une autorité organisatrice de la mobilité.