Social : le Bas-Rhin aide les propriétaires modestes à mieux isoler leurs logements

C’est pour venir en aide aux propriétaires de maisons individuelles les plus modestes ‐ ils représentent environ 40.000 personnes sur le département ‐ que le conseil général du Bas‐Rhin a lancé en juin dernier un appel à projet commun avec le pôle Alsace Energivie pour la rénovation énergétique de l’habitat privé. «Nous avions tout intérêt à travailler avec Energivie. Ce pôle est en contact avec des entreprises qui, dans le cadre de leurs recherches, développent des produits innovants et souhaitent bénéficier d’un retour d’expérimentation sur ces produits. Les propriétaires volontaires pourront ainsi profiter de la mise en oeuvre de produits innovants développés par les entreprises du Pôle Alsace Energivie à des prix intéressants dans tous les domaines de l’amélioration thermique : menuiseries extérieures, systèmes de chauffage performants, système d’isolation innovant, etc.» explique Anne Haumesser à la Direction de l’Habitat et de l’Aménagement Durable.

Le Conseil Général du Bas‐Rhin et le Pôle Alsace Energivie souhaitent collaborer sur 50 rénovations en 2013. Ce projet est principalement destiné aux propriétaires occupants, en situation de précarité énergétique, dont les ressources sont inférieures au plafond de l’ANAH et bénéficiant des aides du programme “Rénov’Habitat 67”.

Dans le même temps, un partenariat signé entre le département et Certinergy, permet aux ménages en situation précaire d’isoler leurs combles perdus (greniers non aménagés) pour 1€ TTC pour toute surface inférieure ou égale à 70m² et pour 10 € TTC par m² supplémentaire. « Pour un euro symbolique, nous proposons à des ménages en situation de précarité la rénovation de leurs combles, pour des surfaces inférieures à 70 m2, ce qui est le cas de plus de 80% des pavillons en France et nous prenons absolument tout en charge. Ce n’est pas une subvention, donc il n’ y a pas de reste à charge pour le ménage qui bénéficie de l’opération. Nous proposons à la collectivité toute une mécanique qu’elle aurait du mal à mettre en place seule. Nous faisons intervenir un artisan qui établit un devis, que nous validons. 14.000 artisans sont intégrés à notre réseau. Le principe du dispositif est de mettre en rapport avec le ménage le ou les artisans concernés qui pourront répondre à la démarche.» déclare Eric de Rochmonteix de CertiNergy. Selon lui, pas moins de 3,4 millions de ménages en France seraient en situation de précarité énergétique. L’action menée avec le Bas‐ Rhin est un premier test de cette opération menée de pair avec un département.

Ces deux opérations s’inscrivent dans le programme habiter mieux lancé par l’Etat au titre du grand emprunt national proposant des solutions qui permettent de réduire les coûts pour le propriétaires. « Pour le partenariat avec Certinergy, nous avons un objectif de 360 logements à réhabiliter chaque année mais nous sommes également conscients qu’environ 40.000 propriétaires occupants sur le Bas-Rhin sont éligibles aux aides de l’ANAH et résident dans des logements construits avant 1975 dont on sait qu’ils sont en général mal isolés».

Pour le programme de réhabilitation énergétique, le conseil général dispose d’une enveloppe de l’ANAH de 4,7 millions par an. Deux millions d’euros de fonds propres du département auxquels s’ajoutent 900.000 euros au titre du programme habiter mieux.

Ce programme d’intérêt général rénovation habitat lancé en 2009 jusqu’à 2012 a été relancé l’an dernier pour quatre ans, soit 2016. «Nos objectifs sont ambitieux, indique Anne Haumesser, car les personnes précaires que nous ciblons sont aussi précaires dans d’autres domaines et ne visent pas la rénovation énergétique en premier lieu. La difficulté est de repérer ces personnes. Les travailleurs sociaux sont sensibilisés à cette mission. Nous avons aussi mené campagne auprès des maires qui connaissent la situation difficile de certains administrés».